Le Montana vous offre ce qu'il a de plus brut lorsque:

 

- Vous transplantez patiemment des framboisiers et que soudain, un hélicoptère vous rase les cheveux, suivi de près par la voiture du Game & Fish Department (l'équivalent d'un garde-chasse en Suisse). Tous, à la recherche d'un ours baguenaudant dans la région, la cage préparée à son effet à l'arrière du van.


- Vous croisez enfin une star (Los Angeles se révélant pauvre en la matière au final) à la boucherie du coin. Un des écrivains les plus emblématiques de l'Ouest américain, Jim Harrison, auteur de Légendes d'automne. À défaut de Brad Pitt ou Robert Redford!  L'écrivain partageait une certaine ressemblance avec un ours grisonnant tout juste sorti d'hibernation. Oui, le Montana regorge d'ours de toute espèce.


- La décoration principale des bars consiste en: une truite géante empaillée (ou quelle que soit la méthode), tous les marquages de bétail du Montana en guise de tapisserie, les photos jaunies des meilleurs pêcheurs de la région, signées et accompagnées de la mouche préférée ad hoc.

- Vous frisez la crise cardiaque lorsqu'une simple caille s'envole bruyamment devant vous lors d'une randonnée. Sans vraiment vous en rendre compte, vous parlez très fort, tapez des mains et sifflez pour effrayer les éventuels ours de la forêt, et vous finissez par y croire vraiment.


- Une patte de cerf (oui, juste une patte) trône un beau matin au milieu de l'allée, sans doute dégagée des fourrés par le chien.

mouches